Quatre aînés reçoivent le Prix hommage Montérégie

Journée internationale des aînés 2020

Chambly, 30 septembre 2020 –Dans le cadre de la Journée internationale des aînés, le 1er octobre, la Table régionale de concertation des aînés de la Montérégie (TRCAM) souligne, à nouveau cette année, l’apport exceptionnel de personnes aînées œuvrant bénévolement auprès de leurs pairs en Montérégie. En raison de la pandémie actuelle, la TRCAM ne pourra tenir son activité spéciale annuelle mais honorera prochainement chacune des quatre personnes lauréates selon une formule respectant les règles de santé publique en vigueur.

Du groupe des lauréats 2020, des ainés œuvrant auprès de leurs pairs afin d’améliorer leur qualité de vie, le bien-être et leur place dans la société en général, c’est Robert Poulin, résidant de Saint-Jean-sur-Richelieu, qui a été choisi pour représenter la Montérégie au Prix Hommage Aînés remis chaque année au niveau provincial, à partir des candidatures soumises par les 18 tables régionales (comme la TRCAM). « Le thème de cette année – Les aînés, moteur de nos communautés ! – reflète d’ailleurs bien l’une des convictions de notre regroupement » indiquait récemment Gilles Vallée, actuel président de la TRCAM.  

Dynamique et excellent communicateur, Robert Poulin est une personne passionnée qui s’est fait principalement connaître par son leadership et sa vision éclairée à la présidence de la Table régionale de concertation des aînés de la Montérégie au cours d’une période charnière du regroupement (3 années). Fervent défenseur des aînés dénonçant les nombreuses manifestations d’âgisme au sein de notre société, il s’est présenté comme un travailleur acharné et un rassembleur hors pair.

Toute sa carrière l’avait d’ailleurs bien préparé à cet engagement auprès de ses pairs. C’est au sein de l’Association québécoise des directions d’écoles retraitées (AQDER) qu’il s’est d’abord engagé, tant au niveau régional qu’au plan national. Sa remarquable contribution s’est fait sentir au plan des communications, une responsabilité essentielle pour élargir les consensus, prendre de bonnes décisions et orchestrer des changements lorsque nécessaires, estime-t-il.

La TRCAM a choisi d’honorer trois autres personnes parmi les candidatures reçues cette année. Il s’agit de Raymonde Beaudet (Candiac), Jacqueline Vallée (Longueuil) et Germain Lussier (Saint-Jean-sur-Richelieu).

Depuis plus de 30 ans, Raymonde Beaudet est engagée au sein de sa communauté ; toutes ses actions sont une incitation au maintien d’un mode de vie actif. Retraitée de l’enseignement, madame Beaudet a été associée à de nombreux projets dignes de mention depuis le moment de sa retraite. Elle s’est ainsi fait connaître particulièrement au sein de la Fondation Hélène-Sentenne, organisme voué à l’avancement des arts. Depuis 7 ans, elle est d’ailleurs la fondatrice et l’organisatrice du Symposium annuel sur les arts, un événement au rayonnement régional et provincial. À travers cet engagement, elle interpelle naturellement les aînés et n’hésite pas à représenter ceux-ci au sein de diverses instances de la municipalité.

Par son engagement des 20 dernières années, Jacqueline Vallée a démontré, hors de tout doute, son excellente compréhension de certains besoins fondamentaux des aînés : transport, alimentation, soins médicaux, etc.  C’est cette compréhension de la situation qui l’a amenée à oeuvrer auprès du Centre d’action bénévole (CAB) de Saint-Hubert dès sa retraite. Concrètement, son travail s’est traduit par diverses tâches pour l’accompagnement médical, le transport collectif, l’accueil et la popote roulante. Depuis 2016, son excellence a été reconnue par l’obtention de trois différents prix remis par la FADOQ et le CAB.

C’est d’abord pour donner un coup de main à des amis que Germain Lussier s’est engagé au sein de l’AREQ (Association des retraitée et retraités de l’éducation et des autres service publics du Québec). Rapidement, au fil de son implication, son champs d’action s’est élargi cumulant différentes fonctions et favorisant notamment le regroupement d’associations au plan régional et provincial. C’est ainsi qu’il a notamment fondé l’AQDR (section Haut-Richelieu) et y a étendu le membership vers d’autres MRC. Il y a été un président rassembleur et respecté, une personne dont on souhaite l’avis pour la prise des meilleures décisions et orientations.

Les aînés, moteur de nos communautés !

Le moteur est ce qui conduit au mouvement. Au plan figuratif, c’est ce qui inspire, ce qui est à l’origine, ce qui joue un rôle déterminant. Les aînés ont bâti notre société, mais leur contribution ne se conjugue pas seulement au passé. Aujourd’hui même, ils sont inspirants. Selon le Réseau de l’Action Bénévole du Québec, 43 % des heures de bénévolat sont faites par des personnes de 55 ans et plus. Et cela ne tient pas compte de toute l’énergie consacrée comme proche aidant, comme grands-parents et autres apports personnels à leur entourage. Il ne faut pas oublier non plus que plusieurs aînés continuent à occuper un emploi que ce soit à temps plein ou à temps partiel. Les personnes âgées contribuent activement à l’économie de plusieurs façons et participent activement à la vie communautaire, culturelle, politique, et citoyenne.

À propos de la TRCAM

La Table régionale de concertation des aînés de la Montérégie (TRCAM) est l’une des 18 tables régionales ayant pour mission d’offrir aux représentants des aînés un lieu régional d’échanges, de concertation et de partenariat relativement aux grands enjeux qui les touchent. Elle tire son mandat d’une entente avec la Ministre responsable des Aînés et des Proches Aidants.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*