LA PRAIRIE S’ENTEND AVEC SES COLS BLANCS

En 2021, L’hôtel de ville sera ouvert de 12 h à 13 h

La Prairie, le 26 novembre 2020 – La Ville de La Prairie est fière d’annoncer la signature d’une nouvelle convention collective avec ses cols blancs, représentés par le Syndicat canadien de la fonction publique, local 4503, d’une durée de sept ans.

Ce nouveau contrat de travail se démarque par le désir des parties d’offrir plus d’options aux citoyens pour communiquer avec la Ville. À cet égard, dès janvier 2021, les Laprairiens pourront se présenter ou téléphoner à l’hôtel de ville (450 444-6600) entre 12 h et 13 h, du lundi au vendredi. La date d’entrée en vigueur de ce nouvel horaire sera communiquée au début de l’année : surveillez les communications de la Ville à cet effet.

Par ailleurs, dès maintenant, il est possible de communiquer avec les employés travaillant à l’hôtel de ville et au Centre multifonctionnel Guy-Dupré plus tôt le matin, soit à 8 h 15 au lieu de 8 h 30.

Rappelons qu’à ce jour, en raison de la pandémie, l’accès aux bâtiments municipaux est restreint, mais que les services aux citoyens continuent de se faire en ligne, au téléphone ou sur rendez-vous. La situation est constamment réévaluée en fonction des règles émises par la Santé publique. Pour connaître l’horaire des services municipaux, visitez le ville.LAPRAIRIE.qc.ca.

Recrutement et rétention

La nouvelle convention collective permet également à la Ville d’améliorer sa capacité de recrutement et de rétention des employés. À titre d’exemple, un programme de retraite progressive et des jours de vacances additionnels, calculés selon le nombre d’années travaillées, sont inclus dans l’entente.

Le nouveau contrat de travail, qui couvre la période du 1er janvier 2019 au 31 décembre 2025, prévoit aussi une augmentation salariale annuelle moyenne de
2,13 %.

« La négociation s’est déroulée dans une ambiance respectueuse et constructive. Je remercie les membres du syndicat et l’équipe représentant la Ville d’avoir contribué à ce climat harmonieux. Le dénouement de cette négociation est une entente équitable pour les deux parties. De même, elle prend en considération les besoins des citoyens, un élément important pour la Ville et le conseil municipal », exprime le maire, Donat Serres.

Photo : Myriam Hébert, directrice du Service des ressources humaines, Frédéric Thifault, trésorier et directeur général par intérim, Karine Patton, directrice du Service du greffe et des affaires juridiques, Donat Serres, maire de La Prairie, Mikaylou Tamboura, conseiller du Syndicat canadien de la fonction publique, Chantal Croteau, présidente du syndicat des cols blancs, Marie-Nathalie Trottier, vice-présidente du syndicat des cols blancs.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*