UN RÉPIT FINANCIER POUR LES FAMILLES ET LES COMMERÇANTS

BUDGET 2021 – VILLE DE LA PRAIRIE

LA PRAIRIE, le 9 décembre 2020 – La Ville de La Prairie a déposé son budget 2021, qui se chiffre à 44,4 M$, lors de la séance du conseil municipal du lundi 7 décembre. Équilibré, celui-ci est marqué par le désir du conseil d’offrir un répit financier aux citoyens et aux commerçants.

« Comme vous le savez, dès le mois d’octobre, le conseil municipal a annoncé un gel des taux de taxes foncières pour l’année 2021 afin de minimiser la charge fiscale des Laprairiennes et des Laprairiens », a rappelé le maire, Donat Serres.

« De plus, l’adoption du nouveau calendrier de versements des taxes municipales donnera un répit financier aux familles et aux commerçants dans le contexte actuel. En effet, en 2021, ils pourront acquitter leur compte de taxes en six versements égaux, sans intérêt, sur une période s’échelonnant de mars à octobre », a-t-il ajouté.

Dans un esprit d’équité, seuls quelques tarifs ont été augmentés, et ce, afin de respecter le principe d’utilisateur-payeur (ex. : piscine et gestion de l’environnement). Ainsi, pour une résidence dont la valeur moyenne se chiffre à 359 300 $ en 2021, l’augmentation du compte de taxes sera 10 $, soit 0,4 % de plus que l’an dernier.

« Cette majoration se situe en deçà de l’indice des prix à la consommation (IPC). Le conseil est convaincu que les résidents de La Prairie devraient, encore cette année, avoir une charge fiscale moyenne inférieure à celle des autres villes de la MRC de Roussillon », a affirmé monsieur Serres.

UN BUDGET ÉQUILIBRÉ

L’exercice financier 2021 représente une augmentation de l’ordre de 1 M$ ou 2,5 % par rapport au précédent. Ce montant s’explique principalement par :

  • Les dépenses en lien avec les élections municipales de 2021 : 0,3 M$;
  • La mise à niveau des salaires et les indexations : 0,3 M$;
  • L’augmentation des quotes-parts : 0,3 M$;
  • La hausse du service de la dette : 0,7 M$;
  • La baisse des autres dépenses de fonctionnement : – 0,6 M$.

Pour équilibrer son budget, la Ville de La Prairie a utilisé ses surplus non affectés, soit plus de 1,1 M$, provenant en grande partie de l’aide financière du gouvernement    provincial pour la pandémie.

Le montant total de ce soutien financier est de 2,2 M$. Une partie a été employée pour couvrir les dépenses engendrées par la COVID-19 en 2020 et une autre est gardée en réserve pour pallier aux imprévus, en 2021.

De même, un excédent affecté de 200 000 $ a été utilisé afin de financer les dépenses liées aux élections municipales qui auront lieu à l’automne prochain, un déboursé imputé aux Villes, que le conseil prévoit depuis plusieurs années.

La Ville a aussi géré de manière rigoureuse les deniers publics afin d’offrir les meilleurs services, aux meilleurs coûts.  « Les citoyens bénéficient ainsi de notre saine gestion financière des dernières années en ces moments importants et difficiles pour tous », a dit monsieur Serres.

FAITS SAILLANTS DU BUDGET 2021

Pour l’année 2021, le budget équilibré s’élève à 44,4 M$. Il se répartit comme suit :

  • 24,8 M$ pour les frais d’exploitation (plus de la moitié du budget);
  • 11,9 M$ pour les quotes-parts versées aux organismes régionaux et suprarégionaux comme la Communauté métropolitaine de Montréal, la MRC de Roussillon, la Régie intermunicipale de police Roussillon, exo et la Régie d’assainissement des eaux du bassin de Laprairie (plus du quart du budget);
  • 7,7 M$ pour le service de la dette (près du sixième du budget).

PROGRAMME TRIENNAL D’IMMOBILISATIONS

Le budget est également l’occasion de présenter le Programme triennal d’immobilisations (PTI), un outil de gestion et de communication des projets de la Ville aux citoyens. Pour les années 2021, 2022 et 2023, le PTI prévoit des investissements de l’ordre de 84,3 M$.

En 2021, les principaux éléments du PTI atteignent 23,7 M$. Ils se répartissent ainsi :

  • 18,5 M$ pour les infrastructures et la voirie;
  • 2,1 M$ pour les équipements de loisir et les parcs;
  • 1,4 M$ pour les bâtiments;
  • 1,2 M$ pour les véhicules et les équipements divers;
  • 0,5 M$ pour les projets liés à l’environnement et à la sécurité.

Les investissements estimés au PTI sont de l’ordre de 25,1 M$ pour 2022 et de 35,5 M$ pour 2023.

À propos de La Prairie

Riche de plus de 350 ans d’histoire, La Prairie offre une qualité de vie orientée vers la famille, les jeunes et les aînés. Dynamique grâce à de nombreuses activités culturelles, sportives et de loisir, elle mise sur un développement économique durable pour maintenir un niveau de taxation compétitif. Ses nombreux attraits touristiques, son site patrimonial, ses parcs de conservation, son marché public et sa proximité avec le fleuve Saint-Laurent sont quelques-uns de ses atouts indéniables. Située en Montérégie, dans la MRC de Roussillon, La Prairie est une ville en plein essor, résolument tournée vers l’avenir, qui compte 26 192 résidents.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*