Nathalie Brisson

 

Planificatrice financière

514-830-7765

Notre mandat depuis mars 2015, offrir aux organismes sans but lucratif une vitrine sur le Roussillon

ÉLECTION

FÉDÉRALE

2019

ÉLECTION FÉDÉRALE 2019

NOUVELLES

Les communiqués des partis politiques régionaux (La Prairie et Châteauguay) seront publiés intégralement et gratuitement tout au long de la période électorale.

Lancement de campagne du Bloc Québécois : « Le Québec, c’est nous »

 

Saint-Constant, 20 septembre 2019 - Alain Therrien, candidat du Bloc Québécois dans La Prairie, le chef du parti Yves-François Blanchet et toute l’équipe de candidates et de candidats du Bloc Québécois, réunis en conseil général, ont officiellement lancé la campagne du parti sur le thème « Le Québec, c’est nous ».

 

« Je suis heureux de me présenter pour le Bloc Québécois. Le Québec, c’est nous ! C’est nous tous, c’est ce qui rend le Québec différent. La laïcité, c’est nous : c’est le choix légitime et démocratique du Québec que seul le Bloc défend à Ottawa. L’énergie propre, c’est nous : c’est l’avenir d’un Québec créateur de richesse mal servi dans un Canada pétrolier qui refuse de prendre au sérieux les changements climatiques. Le français, c’est nous : c’est notre langue commune que seul le Bloc travaille activement à renforcer.  L’économie, c’est nous : ce sont nos entreprises dans nos régions qui méritent d’être défendues par des nationalistes économiques. La protection de l’agriculture c’est nous. Les Québécoises et les Québécois méritent d’être représentés par des gens qui non seulement comprennent, mais célèbrent tout ce qui nous distingue », a déclaré Alain Therrien.

 

« Je présenterai mes engagements dans les prochaines semaines. Mais je peux déjà vous dire que nous sommes déterminés à défendre les consensus québécois comme la laïcité de l’État et le droit au libre choix à l’avortement. Contrairement aux partis canadiens, ils n’ont pas à choisir entre les intérêts du Québec et ceux du Canada. Le Bloc n’a pas de compte à rendre aux grandes pétrolières de l’Ouest, aux banques de Toronto ou aux lobbys anti-choix. L’équipe du Bloc Québécois ne rend des comptes qu’aux Québécoises et aux Québécois. S’il advenait que nous ayons la balance du pouvoir avec un gouvernement minoritaire, nous ferons des gains pour le Québec en posant des exigences qui correspondent aux intérêts de la nation québécoise », a ajouté Alain Therrien.

 

« Finalement, j’aimerais m’adresser à mon adversaire conservatrice, Mme Isabelle Lapointe. Comme vous avez pu le lire dans le Journal de Montréal mardi, Isabelle Lapointe a commandé un sondage par robocall de 5000 personnes et a contrevenu à la loi en n'identifiant pas le parti au début de l’appel.  Volontaire ou pas, ces données recueillies illégalement lui confèrent un avantage stratégique injuste face aux partis adverses.  Quelqu'un qui veut devenir député et qui par le fait même votera des projets de loi se doit de respecter les lois. C’est ce que madame Lapointe n’a pas fait. » a conclu Alain Therrien.