Nathalie Brisson

 

Planificatrice financière

514-830-7765

Notre mandat depuis mars 2015, offrir aux organismes sans but lucratif une vitrine sur le Roussillon

INFORMATION MERCIER

MARS 2020

 

Coronavirus (COVID-19) –

Une heure du conte en ligne et en direct!

 

Coronavirus (COVID-19) –

La session printemps 2020 des activités de loisirs est annulée

 

Coronavirus (COVID-19) –

Taxes municipales : report des dates de versements

 

Coronavirus (COVID-19) –

Ouverture exceptionnelle de la salle du conseil

 

Coronavirus (COVID-19) –

Les prêts de documents à la bibliothèque sont prolongés

 

Coronavirus (COVID-19) –

Fermeture de tous les parcs municipaux

 

Coronavirus (COVID-19) –

La Ville de Mercier implante un service temporaire de repas

 

Coronavirus (COVID-19) –

Fin de l’interdiction du stationnement de nuit

 

Coronavirus (COVID-19) –

Les citoyens de Mercier invités à s’inscrire à son service d’alerte par messagerie

 

Coronavirus (COVID-19) –

Une section du site Internet dédiée au coronavirus

 

Coronavirus (COVID-19) –Communiqué no 3 La Ville de Mercier parlera à ses aînés

 

Coronavirus (COVID-19)

Ouverture exceptionnelle de la salle du conseil

 

Coronavirus (COVID-19)

Tous les bureaux administratifs sont fermés au public

 

Demande pour une maison de soins palliatifs à Mercier. La ville de Mercier heureuse de la décision positive de la CPTAQ

 

FÉVRIER 2020

 

La Ville de Mercier adopte son plan stratégique 2020-2030

 

JANVIER 2020

 

Signature d’une première convention collective avec les policiers

 

Partage des coûts de la RIAVC

La Ville de Mercier est satisfaite de la décision en arbitrage

 

DÉCEMBRE 2019

 

Comité sur l’analyse de la situation des infrastructures Le moratoire est maintenu jusqu’en mai 2020

 

Sécurité routière sur la route 138

La mairesse de Mercier rencontrera le ministre des Transports

 

Projet de carrière avec dynamitage

La Ville de Mercier se défendra en Cour d’appel

 

Adoption du budget 2020 de la Ville de Mercier. Une hausse de taxes qui respecte l’inflation

 

NOVEMBRE 2019

 

Incendie de l’église Sainte-Philomène

La Ville de Mercier fournit des locaux à la Guignolée de Mercier

 

Le projet de carrière avec dynamitage est rejeté par le Tribunal administratif du Québec. La Ville de Mercier se réjouit du jugement

 

OCTOBRE 2019

 

Inauguration de la plus grande piste de pumptrack au Québec

 

La Ville de Mercier demande des interventions immédiates de la part du ministre des Transports

 

Quatrième gala des Roses d’or

La Ville de Mercier remercie ses bénévoles

 

SEPTEMBRE 2019

 

L’incendie est d’origine criminelle, la police enquête

 

JUILLET 2019

 

57e Finale des Jeux du Québec

La Ville de Mercier appuie la candidature de Châteauguay

 

La Ville de Mercier somme les représentants syndicaux des pompiers de Mercier de se rétracter

Partage des coûts de la RIAVC

La Ville de Mercier est satisfaite de la décision en arbitrage

 

Mercier, le 29 janvier 2020 – La Ville de Mercier a réagi positivement à la publication, le 24 janvier 2020, de la sentence arbitrale de la Commission municipale du Québec concernant les termes de la nouvelle entente liant les villes membres de la Régie intermunicipale des eaux de la Vallée de la Châteauguay (RIAVC).

 

La décision du juge administratif Denis Michaud édicte les modalités d’une nouvelle entente de partage des pouvoirs et des coûts entre les villes membres, soit Mercier, Sainte-Martine, Saint-Isidore et Saint-Urbain-Premier. Cette entente est valide du 1er janvier 2020 au 31 décembre 2024.

 

La mairesse de Mercier, Lise Michaud, est très satisfaite que le juge administratif ait retiré certaines infrastructures de la liste des équipements à caractère intermunicipal, dont la tour d’eau, la station de pompage et des canalisations situées à Sainte-Martine. « Il allait de soi que les infrastructures qui ne servaient qu’à une seule ville ne soient payées que par les contribuables de cette ville. C’est un principe d’équité que le juge a reconnu dans sa décision », a indiqué Lise Michaud.

 

La question du partage des coûts constituait d’ailleurs la principale revendication de la Ville de Mercier. « Depuis 1983, les citoyens de Mercier ont payé pour des infrastructures servant uniquement à Sainte-Martine. Les autres municipalités n’ont pas à payer pour nos infrastructures locales; l’inverse devait donc pouvoir s’appliquer dans l’entente de la RIAVC. Nous sommes heureux que la décision rendue le 24 janvier le confirme », a commenté la mairesse de Mercier.

 

La précédente entente de partage des coûts était en vigueur depuis le 1er janvier 2000 (renouvelable aux 5 ans). La Ville de Mercier avait signifié son intention de ne pas renouveler l’entente en mai 2014 et tentait depuis ce temps de négocier de bonne foi une nouvelle entente avec les autres villes membres de la RIAVC.

 

D’autre part, la Ville de Mercier entend se plier à la sentence arbitrale en nommant dans les 30 jours un représentant du conseil municipal qui siégera au conseil d’administration de la RIAVC, de même qu’un représentant substitut.