Contribution de 120 000 $ du ministère de la Culture et des Communications

Pour le Centre d’interprétation dédié à la mise en valeur culturelle et historique du Château d’eau

SAINT-CONSTANT, le 4 mars 2021 – La Ville est heureuse d’annoncer qu’elle obtiendra une contribution financière de 120 000 $ du ministère de la Culture et des Communications pour la construction et la mise en place d’un Centre d’interprétation culturel et historique du Château d’eau et de l’énergie éolienne. C’est la ministre Nathalie Roy qui a annoncé l’attribution d’une aide financière de 22 millions de dollars à 184 municipalités pour soutenir des initiatives culturelles en région.

En effet, comme mentionné en janvier 2018 lors de la conférence de presse, ce projet vise à mettre en valeur les éléments identitaires du patrimoine de Saint-Constant.

Construit en 1966, le Château d’eau constitue un élément marquant du paysage de notre Ville, un repère visuel important pour tous qui fait partie intégrante de notre histoire.

Dans ce réservoir d’eau désaffecté, une exposition permanente permettra de rendre hommage au passé, en offrant aux citoyens et aux visiteurs une expérience interactive sur le fonctionnement du Château d’eau et sur la production d’énergie éolienne.

Ce projet structurant, regroupant des technologies à la fine pointe et de l’animation 3D, bonifiera l’offre régionale en tourisme culturel, avec notamment l’Exporail – Musée ferroviaire canadien. Nous nous réjouissons donc de cette

contribution financière du ministère de la Culture et des Communications qui représente 50 % des sommes nécessaires à la réalisation du projet », affirme le maire de la Ville de Saint-Constant, Jean-Claude Boyer.

Rappelons que les travaux de ce projet récréotouristique unique, pour lequel nous avons déjà obtenu une autre subvention de 2,3 millions de dollars, débuteront au printemps 2021. Pour plus de détails, visitez la section spéciale sur les Grands Projets au saint-constant.ca.

Pour lire le communiqué de presse du ministère de la Culture et des Communications, cliquez ici.