Consultation publique pour une école secondaire alternative à Saint-Constant

SAINT-CONSTANT, le 22 avril 2021 – La Ville de Saint-Constant invite ses citoyens à exprimer leur opinion sur la possibilité d’implanter une école secondaire alternative dans la Ville à la suite du succès d’une première soirée d’information.

En effet, la première étape de ce projet fut d’organiser une rencontre d’information virtuelle pour les citoyens qui s’est tenue le jeudi 15 avril dernier. Face au grand intérêt démontré par les participants, nous passons donc à l’étape suivante, soit celle d’une consultation publique Web. La Ville tient à prendre le pouls de sa population afin de mesurer l’intérêt de celle-ci et connaître l’avis de ses citoyens.

Organisée par deux Constantines engagées, Erika Bergevin Moniz et Julie Gagné, cette première séance d’information, qui affichait complet, a permis aux participants d’en savoir plus sur le concept d’école alternative. Plusieurs intervenants, tels que des enseignants, une orthopédagogue, une ancienne élève et des parents se sont exprimés et ont partagé leur expérience de l’école alternative. La rencontre s’est terminée par une période de questions.

« Nous sommes très heureux d’accompagner les cofondatrices du Projet d’école secondaire alternative à Saint-Constant dans leur démarche. Avec une population sans cesse grandissante, c’est un projet structurant qui pourra répondre à un besoin concernant un environnement d’enseignement différent. Jusqu’à maintenant, plusieurs parents ont exprimé avoir un réel intérêt pour ce type d’école secondaire. Les résultats de notre consultation publique nous permettrons ensuite d’envisager les prochaines étapes », mentionne le maire, Jean- Claude Boyer.

« Avoir accès à une école secondaire alternative serait tellement bénéfique pour les jeunes afin qu’ils puissent s’épanouir dans leur parcours scolaire. Nous croyons que la pédagogie par projet permet de susciter l’intérêt des adolescents et qu’un cadre adapté aux besoins de chacun leur permettrait de s’épanouir en apprenant autrement. Ce projet nous tient à cœur et nous y travaillons depuis plusieurs années », mentionnent les cofondatrices Mesdames Bergevin Moniz et Gagné, mères de famille impliquées.

À cette étape, la consultation Web est réservée aux Constantins et elle sera disponible jusqu’au 13 mai sur la plateforme BCITI.

Pour plus d’information sur le projet, visitez la page Facebook des cofondatrices « Projet d’école secondaire Alternative à Saint-Constant » ou communiquez par courriel à projetsecondairealternatif@gmail.com.