« Ça roule encore mieux qu’on pensait! »

– Sylvain Payant

Beauharnois, le 8 juillet 2021 – La participation à la collecte des matières organiques a dépassé nos prévisions! Au 30 août, ce sera plus de 50 000 tonnes de matières organiques que nous aurons détournées des sites d’enfouissement depuis le début de la troisième voie! », lance Sylvain Payant, président de la Régie intermunicipale de valorisation des matières organiques (RIVMO) de Beauharnois- Salaberry et de Roussillon, à l’occasion du bilan marquant la relâche estivale.

Depuis le 30 septembre 2019, chaque foyer aura valorisé plus d’une demi-tonne de résidus verts ou alimentaires. « Cet effort collectif aura de grands impacts pour le développement durable de nos communautés et la protection de notre environnement. Et ce n’est pas fini! Conformément aux orientations gouvernementales, nous sommes à pied d’œuvre pour traiter nos matières organiques sur notre territoire, réduisant ainsi les émissions de gaz à effet de serre liées au transport et assurant un meilleur contrôle les coûts et les extrants », ajoute le président.

Rappelons que la RIVMO a été créée en 2012, à la suite de l’adoption de la politique québécoise de gestion des matières résiduelles qui prévoit le bannissement de l’enfouissement des matières organiques. Le plan d’action 2019-2024 vise à recycler 60 % de toutes les matières organiques produites au Québec. Quant à la stratégie québécoise de valorisation de la matière organique, elle entend répondre à quatre objectifs :

  1. Instaurer la gestion de la matière organique sur l’ensemble du territoire municipal d’ici 2025;
  2. Gérer la matière organique de toutes les industries, les commerces et les institutions d’ici 2025;
  3. Recycler ou valoriser 70 % de la matière organique d’ici 2030;
  4. Réduire les émissions de gaz à effet de serre de 270 000 tonnes d’équivalent CO2 d’ici 2030.

Vers une plateforme de compostage régionale

Depuis l’abandon du complexe de biométhanisation et de compostage BioM, un projet de plateforme de compostage a vu le jour. Il implique 18 municipalités constituant les MRC de Roussillon et de Beauharnois-Salaberry. Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) a confirmé l’éligibilité du projet pour son financement dans le cadre du Programme de traitement des matières organiques par biométhanisation et compostage (PTMOBC). Diverses études de faisabilité sont en cours afin de déterminer les conditions gagnantes pour l’implantation d’une plateforme de compostage prévue sur le territoire de la MRC de Beauharnois-Salaberry.

« Le projet avance rondement. Un terrain est actuellement à l’étude sur le site d’un ancien lieu d’enfouissement sanitaire de la MRC de Beauharnois-Salaberry situé à Salaberry-de-Valleyfield. L’appel d’offres pour les plans et devis devrait également être lancé à l’automne. Nous sommes fiers de mettre nos efforts en commun pour ce projet structurant et porteur qui mise sur la protection de l’environnement et une saine gestion de nos finances publiques! », a conclu monsieur Payant.

Sur la photo, les membres du conseil d’administration de la RIVMO de gauche à droite : Bruno Tremblay, maire de Beauharnois; Maude Laberge, préfète de la MRC de Beauharnois-Salaberry et mairesse de Sainte-Martine; Sylvain Payant, président de la RIVMO et maire de Saint-Isidore; Miguel Lemieux, vice-président de la RIVMO et maire de Salaberry-de-Valleyfield; Christian Ouellette, préfet de la MRC de Roussillon et maire de Delson.